Comment

Retour, le coeur grandi !

De retour à Paris, nous arrivons à la gare du nord. Nous avons quelques heures avant de pédaler jusqu'à la gare de Lyon pour reprendre un train jusqu'à Montpellier. On décide donc de prendre un verre en terrasse avant de reprendre la route... 
Mais au moment de retrouver nos vélos, une surprise nous attend, l'antivol est coupé et le vélo d'Ed volatilisé !

Ed doit continuer à pied avec les 4 sacoches, contrariés, on réalise à quel point notre mode de transport est essentiel pour nous. Heureusement, cet incident est arrivé à la fin du voyage et non au début ! Bye bye vélo !

FullSizeRender.jpg

Notre retour est différent de celui que l'on imaginait, mais nous sommes heureux d'avoir vécu cette aventure. Nous avons découvert les pays bas autrement. A vélo on se sent légers comme des plumes, on avance dans une direction choisie tout en nous laissant guider au gré des rencontres et de nos envies. Au lieu de prendre une ligne droite pour notre destination, on prend des détours, des petits chemins, on s'arrête, on avance.. on profite de la vie.

La côte ouest du pays était une belle découverte. Rouler le long de la mer du nord était grandiose. Les yeux sur les dunes et le paysage à ciel ouvert, l'air marin, de belles pistes cyclables pour circuler. Se déplacer en partie grâce à nos jambes est une réelle satisfaction. Malgré le vent, quelques passages de pluie et l'irrégularité du temps, nous aimons ce mode de transport qui met nos sens en éveil. C'est aussi un moment privilégié pour nous quatre. Elio a toujours le mot pour nous faire rire, et Willem a suivi sans problème, nous avons d'excellents coéquipiers !

On reste toujours émerveillés par la diversité de notre monde. Les paysages, la faune, la flore, les êtres humains, nos différences, nos façons de vivre, de penser. C'est cette diversité qui colore notre monde et en l'accueillant, nous ouvrons la porte de la tolérance.

Merci à nos rencontres sur le chemin, vos accueils, vos interviews et à tous de nous avoir suivi et encouragé pendant le voyage !

 

Comment

Comment

Amsterdam

FullSizeRender.jpg

Ville incroyablement vivante. Dès le moment où on rentre dans la ville, on est emportés par l'énergie des vélos qui roulent à torrent aux joyeux sons des sonnettes.

Il y a quelque chose de particulier à Amsterdam, une énergie où flotte un air de liberté. L'atmosphère est légère et les gens semblent serein. On s'y plaît déjà !

Un immeuble bancal le long des canaux semble se reposer sur la maison voisine. Les façades colorées des batiments ajoutent une touche de charme à la ville.

Amsterdam est construite sur du sable, voilà pourquoi certaines routes donnent l'impression de gondoler et certains immeubles, sont un peu de travers.

 

IMG_2575.JPG

Alors, circuler à vélo à Amsterdam, c'est comment ? C'est génial, on se sent faire partie de la ville, on peut se déplacer avec aisance et vivre la ville du point de vue du cycliste. Comme dans le reste du pays, il y a des pistes cyclables partout.

Il y a 750 000 habitants et 490 000 personnes à vélo !

IMG_2541.JPG

Le nombre de vélos est tel, qu'il faut être vigilant et garder l'oeil ouvert surtout aux priorités. D'autant plus qu'ils roulent vite et les scooters sont acceptés sur les pistes cyclables.

Willem est toujours entre Ed et moi, mais il pédale comme un chef, il est prudent et a acquis les bons réflexes.

Sur les vélos, chacun son style, certains roulent pieds nus d'autres en costume trois pièces. Certains roulent avec leur chien à l'avant, d'autres en mangeant, en écoutant de la musique ou en chantant. Et tout ça sans casque ! Pratiquement personne ne porte de casque à Amsterdam, que ce soit à velo ou en scooter. 

IMG_2558.JPG
IMG_2561.JPG
FullSizeRender.jpg
IMG_2562.JPG

Nos amis nous ont conseillé d'aller manger dans un restaurant typique et authentique qui s'appelle Haesje Claes. Il se trouve en plein centre dans une des plus vieilles maisons d'Amsterdam, la bâtisse date de 1500. Le plat traditionnel s'appelle hutspot, c'est de la purée de pommes de terre et du chou au vinaigre, saucisse et boulette de viande. Ça peut sembler moyennement appétissant mais c'était très bien cuisiné et délicieux.

Nous sommes restés 4 jours à Amsterdam, on a pu faire de belles sorties avec les enfants : le parc Vondelpark, l'Amsterdamse bos (une grande forêt avec des animaux et jeux pour les enfants), et le superbe musée maritime.

C'est notre dernière étape, Amsterdam clôture notre périple, un mélange d'émotions nous habite avant de prendre le train pour Lille... 

 

Dans le train avant de sortir, Elio regarde le signe (souliers barrés) situé en bas des portes et nous dit en le montrant du doigt : " maman là y a faut pas laisser ses chaussures!"

Dans le train avant de sortir, Elio regarde le signe (souliers barrés) situé en bas des portes et nous dit en le montrant du doigt : "maman là y a faut pas laisser ses chaussures!"

Comment

Comment

Changement de direction

IMG_2529.JPG

Changement de plans, nos amis Hollandais Frank et Carolein qui vivent à 70kms au nord d'Amsterdam nous invitent à passer quelques jours chez eux.

IMG_2521.JPG

Nous prenons donc un train pour Schagerbrug, le village où on vivra " à la hollandaise " pendant quelques jours.

Ils ont tous les deux beaucoup de connaissances sur l'histoire de leur pays. C'est une chance de pouvoir nous plonger dans le passé et la culture néerlandaise.

Voici quelques informations :

Une partie du territoire des Pays-bas a été " construite " par les néerlandais au cours des derniers siècles en évacuant une partie de l'eau de la mer. Ils ont construit de grandes digues qui leur ont permi de récupérer des terres et d'arrêter l'avancer des eaux sur leur territoire. 

Pays-bas en 1877

Pays-bas en 1877

Pays-bas en 1947

Pays-bas en 1947

Actuellement un quart du pays est sous le niveau de la mer. 

Frank m'explique qu'ils ont une relation particulière avec l'eau : "The water gives and the water takes" - " L'eau donne et l'eau prend ". D'ailleurs l'état doit prendre des mesures pour protéger la population des catastrophes naturelles.

 

En ce qui concerne la langue, elle est intéressante. On y touve des origines germaniques, mais aussi beaucoup de mots saxons et scandinaves. Le Hollandais est bien sur aussi très proche du Flamant.

On a essayé d'apprendre quelques mots. Pas évident.. Voilà quelques exemples :

Poffertjes (ce sont de tous petits gateaux ronds au bon goût de crêpe)

La terminaison "jes" veut dire " tout petit ". Et le 's' c'est le pluriel. Donc Poffertjes, ce sont de tous petits Poffert (en passant, c'est super bon !)

Prononciation

La phonétique est entre [ ] :

1 : een [aïn] 

2 : twee [touwaï] 

3 : drie [dri]

4 : vier [fir] 

5 : vijf [fèïv]

Bonjour : Hallo

Salut : Hoi

Aurevoir : doei (prononcé "douille") 

Merci : Dak je

Festival au village, comme en 1900 !

Festival au village, comme en 1900 !

 

C'est en Hollande qu'on apprend à faire le pain turc ;) Elio est un très bon assistant !     Carolein, Frank et leurs enfants vivent dans une maison qui date de 1876. Ils l'ont rénovée eux-mêmes alors que leur fille et leurs jumeaux étaient encore petits. Un long travail pendant les 6 ans de travaux, beaucoup de courage et de determination. Voici leur vision de l'aventure.

C'est en Hollande qu'on apprend à faire le pain turc ;) Elio est un très bon assistant !

 

Carolein, Frank et leurs enfants vivent dans une maison qui date de 1876. Ils l'ont rénovée eux-mêmes alors que leur fille et leurs jumeaux étaient encore petits. Un long travail pendant les 6 ans de travaux, beaucoup de courage et de determination. Voici leur vision de l'aventure.

IMG_2526.JPG

Carolein et Frank, néerlandais :

 Question: "what is adventure for you?"

"[...] The adventure for us is that we just bought this house. [...] The first winter was the real challenge because  it was getting cold. At first, you are excited. We bought the house in july, full summer, so that was ok, you start very enthusiastic. And then it's getting dark, and it's getting cold and the first winter was the hardest part for us because the novelty is wearing off and then you realise, we're nowhere near we we can call a decent house. [...]"

" It was also a challenge to move the family to the south of France for work. [...] Finally there is the day that you move to Montpellier, that you look for a house [...] I can recall the first couple of nights waking up in the south of France like being a dream. We, as a family live in the south of France. I find that was also a very big adventure. You just do it without thinking what could go wrong"

Merci d'avoir partagé avec nous votre aventure et de nous avoir accueilli si chaleureusement. Nous en garderons de superbes souvenirs.

IMG_2522.JPG

Le temps des aurevoirs et on remonte sur nos selles. Le vent face à nous, une fine bruine nous arrose le visage, les nuages sont bas. On retrouve le son familier des roues qui roulent sur le bitume mouillé. Nous longeons la côte en direction du sud, cette fois-ci, direction Amsterdam.

IMG_2527.JPG
IMG_2531.JPG
IMG_2530.JPG
IMG_2524.JPG

Comment

2 Comments

Des surprises sur le chemin

Quelle joie de pouvoir avancer à notre rythme. Notre esprit n'est pas fixé sur la destination mais vraiment sur le voyage en lui même. Chaque jour nous avons de nouvelles découvertes, de nouveaux paysages et de nouvelles rencontres. On ne se lasse pas du changement constant dans lequel on vit. Le fait d'avoir un rythme léger nous incite à nous arrêter, parler aux gens ou faire un détour pour découvrir un lieu qui nous a été indiqué.

Sur la côte, en longeant la mer, on pédalait tous les quatre et on papotait tranquillement quand on a entendu la voix d'une dame qui nous interpelle : "ooh, ça fait plaisir d'entendre parler anglais ici !" . Apparemment les Néerlandais se sentent un peu envahis par les touristes allemands l'été.

Alors bien sûr on s'arrête et on prend le temps de découvrir Magreit et Urban. Magreit est retraitée, elle a un passé riche, elle a vécu dans 25 pays au cours de sa vie et parle 7 langues. Évidemment, on lui a demandé si elle était d'accord pour une petite interview et elle accepte avec plaisir :

IMG_0232.JPG

 Question: "What is adventure for you?"

 Margreit, Néerlandaise : "Freedom, accepting what comes on my path, and go with it if it feels right. Simple. I am a free spirit I am not attached to anything."

We asked if there was one adventure in particular she would share with us: 

"Alaska. You really find yourself and everybody is a free spirit and a real person. There is no artificial pretending, no shells, totally being you." 

Nous échangeons nos adresses mail et sommes déjà en contact depuis. Magreit et Urban considèrent vivre en France dans un futur proche ! 

IMG_0231.JPG

Après notre rencontre avec Magreit et Urban, nous prenons le ferry de Breskens à Vlissingen, la première presqu'île en direction du nord. Sur le ferry, on rencontre Camille. A 19 ans elle traverse seule l'Europe à vélo depuis l'Espagne jusqu'en Angleterre.

A la sortie du Ferry, on s'arrête pour une petite interview sur le même thème, l'aventure.

IMG_0233.JPG

Camille, Canadienne : "Adventure for me is about leaving your comfort zone and discovering new things that you're not used to discover, so new country, new culture and new nature. Yeah, just getting out of your comfort zone, and for me this is how I feel good. And meeting new people... like you!"

So far you are happy about your adventure on the road? 

 "Yes, I am, I think you learn a lot about yourself, and I think you learn a lot about everything that surrounds you, and I think it's really important, to grow".

On échange un petit moment sur nos voyages respectifs, et puis de fil en aiguille, on réalise que l'on dormira dans la même maison ce soir : chez Paul et Froukje, nos hôtes de Warmshowers. Warmshowers.com est un site qui met en contact les cyclistes et les personnes qui souhaitent accueillir les voyageurs chez eux gracieusement. On s'est donc inscris et leur avons demandé de nous héberger pour une nuit. Ils ont tout de suite accepté.

IMG_0234.JPG

Paul et Froukje sont Néerlandais, ils n'ont pas de voiture et ne se déplacent qu'à vélo, que ce soit pour aller faire les courses ou pour de longs voyages.

Nous voilà donc tous les 5 avec Camille devant leur maison, au numéro 10. Froukje passe la tête par la fenêtre et nous dit : " Je vous attendais ! Devinez la chanson que j'ai chanté toute la journée ? " Et elle se met à fredonner la chanson de Roberto Alagna. Puis elle dit : "J'ai vu la vidéo des polpettes de votre grand-mère et j'ai acheté tous les ingrédients pour qu'on cuisine tous ensemble, ça vous dit ?!" 

IMG_0235.JPG

Je reste bouche bée, je suis vraiment touchée. Quelle bonne idée, c'est parti ! 1h plus tard, on se trouve dans leur cuisine à cuisiner les polpettes ensemble. Ce soir là nous serons 8 cyclistes qui dormirons dans leur maison ! Une tablée internationale (belges, anglais, français, canadienne, néerlandais et allemande) autour des polpettes sicilienne. On trinque à la santé de mamie !!

Merci beaucoup Froukje et Paul pour votre accueil si chaleureux et votre générosité ! Votre maison est pleine de vie et grâce à vous, notre première expérience "Warm shower" restera inoubliable !

IMG_0228.JPG
IMG_0227.JPG

Ici aux Pays-Bas, tout faire à vélo est une deuxième nature. Tout est fait pour circuler à vélo (et bien sûr tout est plat). Les pistes cyclables sont innombrables, en parfait état, même sur la côte ou dans les endroits plus reculés on peut y accéder à deux roues.

 

 

 

IMG_0226.JPG

On ne compte plus les avantages du voyage à vélo. C'est un moyen de transport vert et respectueux de l'environnement, qui nous permet de garder une bonne forme physique, une certaine humilité, un réalisme sur nos attentes et nos limites, et nous aide à nous concentrer sur l'essentiel. Dans un monde où on vit parfois trop vite, le vélo nous rappelle de vivre lentement, et de prendre le temps de regarder ce qui nous entoure. Et de sourire aux rencontres qui se trouvent sur notre chemin, qui souvent nous transmettent de beaux messages.

IMG_0225.JPG

2 Comments

Photos

Comment

Photos

Nous sommes à deux pas de la réserve naturelle de Zwin, voici quelques photos de notre journée.

A la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas.

A la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas.

IMG_0220.JPG
Nous avons rencontré Ton près de Suiltz, qui nous a donné quelques informations interessantes. Nous sommes à 5m en dessous du niveau de la mer. Si un jour il y a un tsunami, l'eau irait jusqu'à Antwerp, à 100km de la côte ! Espérons que ça n'arrive pas pour eux !

Nous avons rencontré Ton près de Suiltz, qui nous a donné quelques informations interessantes. Nous sommes à 5m en dessous du niveau de la mer. Si un jour il y a un tsunami, l'eau irait jusqu'à Antwerp, à 100km de la côte ! Espérons que ça n'arrive pas pour eux !

Rencontre de Ann et Marc, un couple très chaleureux qui était en train de cueillir des mûres et du sureau. Ann m'enverra par email la recette du sirop de sureau qu'elle utilise en cas de rhume et toux pendant l'hiver. 

Rencontre de Ann et Marc, un couple très chaleureux qui était en train de cueillir des mûres et du sureau. Ann m'enverra par email la recette du sirop de sureau qu'elle utilise en cas de rhume et toux pendant l'hiver. 

Bravo à Willem, champion de vélo ! 

Bravo à Willem, champion de vélo ! 

IMG_0224.JPG

Comment

Comment

Direction Amsterdam

Nous avons découvert la ville de Bruges, (on est arrivés en train depuis Lille) dans la région Flamande de la Belgique. Superbe ville, on comprend pourquoi on l'appelle "la Venise du Nord". 

Une cité médiévale charmante avec une architecture riche, principalement gothique. Bruges nous rappelle beaucoup Prague et sera le point de départ de notre voyage à vélo car nous allons pédaler le long de la côte de la Mer du Nord jusqu'à Amsterdam (enfin... on fera ce qu'on peut !)

La carte ci-dessous donne une idée du trajet, nous allons cependant suivre la côte de plus près, on nous a informé qu'il y avait de magnifiques chemins à 2 pas de la plage. 

IMG_0207.JPG

Tout est plat, donc c'est génial pour Willem, et pour nous aussi qui portons le poid des sacoches... et d'Elio. Mine de rien, il a grandit depuis l'année dernière et on le sent bien!! 

IMG_0208.JPG
IMG_0213.JPG
IMG_0214.JPG
IMG_0210.JPG

Comment

Rencontres

1 Comment

Rencontres

Nous avons la chance de rencontrer des gens de tous horizons en voyageant à vélo. On a donc eu l'idée de faire des interviews avec certains d'entre eux et de partager ces échanges avec vous.

Question : C'est quoi l'aventure pour vous ? 

IMG_2454.JPG

Loren, Française :  "L'aventure pour moi c'est sortir de sa zone de confort [..] aller dans quelque chose de nouveau, de différent de ce qu'on a l'habitude de faire. Changer ses habitudes c'est la chose la plus difficile pour les êtres humains [...], donc le moindre changement quelque part c'est une aventure" (Loren auteure de soyonselegantes.com) 

IMG_2455.JPG

Leo, Népalais : "Travelling to new places, trying new stuff, eating new food [...]. My best adventure so far was going to Poland with my friend [...], we didn't know the language, it's kind of hard, but the people can feel your vibe, they feel your energy"

 

IMG_2456.JPG

Manfred, Allemand : "Everyday is adventure for me because I don't know what is going to happen next [...]. You need 3 things (on a cycling trip): health, time and money. If one is missing, you can't do the journey on your bike."

 

 

Les vidéos des interviews complètes seront mises sur le site à notre retour. 

1 Comment

8 Août à Paris

Comment

8 Août à Paris

Belle étape à Paris, les rues à l'arrière de la basillique du sacré coeur nous ont plongé dans le Paris romantique. Routes pavées et terraces de cafés logées sur de petits trottoirs. La pluie tombe depuis ce matin, le ciel est lourd et sombre mais ça n'enlève en rien le charme de ce beau quartier.

Puis en route pour la tour eiffel, grand emerveillement pour Willem qui en avait tant entendu parler. Imposante et élégante, elle perce le ciel chargé d'épais nuages.

Version Ed : 

It rained all day long, the camp site was awful and the food terrible. 

Quelque part entre nous deux se trouve la réalité !!

 

IMG_2438.JPG

Comment

Nouvelle aventure à vélo, Août 2017

Comment

Nouvelle aventure à vélo, Août 2017

Veille du départ, nous sommes heureux d'avoir décidé de pédaler au nord de l'Europe plutôt qu'au sud, la chaleur nous pousse à aller 'en haut' !

Nous révisons nos vélos, préparons nos sacoches, matériel et demain nous prenons le train pour Paris faire une bise à tatie Laurène et découvrir la capitale, c'est une première pour les garçons qui n'ont jamais vu Paris.

Willem et Elio sont excités comme des puces, ils sont impatients de revivre l'aventure en vélos. L'année dernière, nous avions pédalé le long du Danube, et depuis, ils nous redemandent constamment, 'on peut refaire un cycling trip?'

Nous avons donc comme l'année dernière, 3 vélos, 6 sacoches, vêtements, matériel pour nous tenir au sec+pharmacie, matériel de camping+nourriture, équipement caméra+ipad  pour vous rapporter de belles photos et mettre à jour le blog, et divers outils pour réparations des vélos si besoin.

On est presque prêts, ce soir on ira pédaler autour de la maison pour tester nos vélos qui sont bien chargés !

Je me rappelle de la définition du mot aventure : '"Une entreprise comportant [...] une grande part d'inconnu, parfois des aspects extraordinaires, à laquelle participent une ou plusieurs personnes".

Alors on est prêts pour l'aventure !  

Comment

1 Comment

Le le long du Danube - été 2016

DE RETOUR A MONTPELLIER

Nous sommes de retour à Montpellier, les yeux remplis de beaux paysages et le coeur nourri de cette belle aventure.

Quelle beauté le monde nous offre, ouvrir nos yeux sur un tel spectacle est un cadeau. L'Europe, quelle richesse ! Riche de culture, de paysages, de patrimoine, de diversité. C'est une chance de pouvoir, en quelques frontières, se sentir plonger dans un nouveau monde.

Le 'pourquoi' voyager à vélo a évolué. Comme on l'imaginait avant de partir, c'est un immense bonheur de voir le paysage changer petit à petit, avancer à notre rythme et vivre avec le stricte nécessaire. C'est aussi une façon de voyager qui nous rend plus vulnérable qu'en transport motorisé. On s'ouvre aux autres et au monde, on prend conscience de soi-même et de notre environnement. On apprend à accepter sincèrement l'être humain tel qu'il est, avec ses nuances, ses couleurs, ses différences. Parce qu'on est ainsi fait.

Merci à tous de nous avoir suivi et pour vos commentaires, ça nous a vraiment fait chaud au coeur !

Place de la comédie

Place de la comédie

1 Comment

Comment

Quatre personnes, combien de sacoches ?

Pour notre organisation, on a suivi les conseils d'amis : partez léger !
Avec 2 enfants, plus facile à dire qu'à faire, mais en fin de compte, on s'est bien organisé.

Une sacoche, un thème :

Le vélo d'Ed a 4 sacoches, 2 à l'avant et 2 à l'arrière. La barre de traction pour tirer Willem en cas de besoin. En passant, un grand bravo à Willem qui a vraiment bien pédalé, on a utilisé la barre à 2 reprises seulement, le reste du temps, il a suivi comme un chef !

Une sacoche 'cuisine' avec la nourriture et tout le nécessaire pour faire la popote.
Une sacoche 'électronique/outils' pour l'équipement photo, tablette, outils de réparation, pompe à vélo etc..
Une sacoche 'Vêtements'
Et une sacoche 'sacs de couchages'

Vélos et sacoches

Vélos et sacoches

Mon vélo a 2 sacoches à l'avant, Elio derrière moi dans un siège bébé. 
Une sacoche 'indispensables', donc trousse à pharmacie (utilisée de nombreuses fois pour de multiples bobos comme Ed qui s'ouvre le doigt en ouvrant une bouteille de bière !), nécessaire de toilette, serviettes, vestes imperméables, poncho, tarp pour nous abriter en cas de pluie, couteau, bâche etc..
Une sacoche 'le reste qui passe plus dans les autres sacoches' donc un sac de couchage en rabe et d'autres vêtements.
Puis derrière Elio, j'ai accroché la toile de tente et nos tapis de sol.
L'eau est sur les porte bidons.

Un grand bravo à Elio aussi qui m'a beaucoup amusé avec ses commentaires et ses chansonnettes, un vrai partenaire de vélo qui de temps à autres offre volontiers un doux massage au dos de la cycliste ;)
Willem lui porte sa banane autour de la taille pour son carnet et quelques jouets.

Un total de 45 kgs en moyenne par vélo (vélo inclu). Ça pèse.. et ça va vite dans les descentes !

La routine pour monter dans le train, on enlève les sacoches, les petits montent, puis les vélos, puis les sacoches

La routine pour monter dans le train, on enlève les sacoches, les petits montent, puis les vélos, puis les sacoches

République tchèque : les quais les plus étroits de notre voyage !

République tchèque : les quais les plus étroits de notre voyage !

Comment

Comment

L'histoire de Jan

Sur le retour, nous prenons un train entre Munich et Basel. On rencontre un couple avec leur beau bébé de 8 mois, ils sont gagas de ce petit trésor. Ce petit est magnifique, les yeux noirs, cheveux noirs, tout rond et un sourire à croquer.

On discute ensemble, bien que  l'anglais de la maman soit basique  j'arrive à la comprendre. Je lui demande d'où vient son accent. Elle me dit qu'elle vient de Syrie. Elle et son mari ont quitté la Syrie l'année dernière et elle m'a raconté...

Elle était enceinte quand ils sont partis et la traversée en bateau a duré 10 jours. Ils n'avaient pas grand grand chose à manger, n'ont pas pu se laver, et étaient mal abrités de la pluie. Des conditions très difficiles, d'autant plus étant enceinte. Mais la situation est telle en Syrie qu'il vaut mieux prendre le risque et partir.

La lumière qu'on pouvait voir dans leurs yeux quand ils regardaient leur enfant gazouiller et rigoler était touchante. Laissant place parfois à un regard sombre et triste. Mais à chaque rire du bout de choux, leur visage s'illiminait à nouveau, l'espoir pour leur fils qu'ils ont nommé Jan, en Syrien cela signifie coeur.

image.jpg

Comment

Comment

Vienne et Genève

Des chèvres et de la douche froide, on passe á la chambre d'hotel à Vienne. Enfin une douche chaude et un lit confortable, on ne vous cache pas à quel point on l'a apprécié !

Vienne est une ville magnifique qui rayonne et d'une grande finesse.

Concert de Mozart dans l'église Anna Kirche

Concert de Mozart dans l'église Anna Kirche

Willem, réveille toi ! Le concert est terminé ! 

Willem, réveille toi ! Le concert est terminé ! 

On retrouve le Danube qui continue son chemin en passant par la Hongrie.

On connait Vienne pour sa richesse culturelle et artistique, Vienne est le berceau de la musique classique, de l'opéra, du théâtre.
On ressent vraiment l'influence Italienne, particulièrement dans le domaine artistique.
L'atmosphère est calme, circuler à vélo est un bonheur. Il y a des pistes cyclables partout, une circulation fluide avec des gens qui conduisent avec courtoisie.

On se régale dans les café Viennois avec une cuisine fine et surtout des dessert délicieux. Avant de prendre le train le dernier jour, on a acheté quelques croissants et sandwiches.. Ce sont les meilleurs qu'on ait jamais mangé !!!

Enfin, nous arrivons à Genève pour notre dernière étape avant de rentrer en France. Nous connaissons bien Genève comme nous y avons vécu 2 ans. En sortant de la gare, nous savons ou aller,  pas besoin de GPS pour cette ville !

Nous avions l'habitude de voir Genève depuis nos yeux de résidents Suisses, on travaillait à la banque, on avait notre petite routine et on ne voyait plus la beauté de cette ville. De revenir des années plus tard, avec nos vélos chargés de sacoches et nos deux enfants, nous redécouvrons Genève avec un nouveau regard, un regard étranger. Le mont blanc qui surplombe le lac, les grands bâtiments anciens et ses petites rues. C'était un privilège de vivre à Genève, une riche expérience.

Le lac Léman

Le lac Léman

Comment

2 Comments

Du fin fond de la République Tchèque..

Mardi 16 août, nous prenons le train direction Est jusqu'à Horni Lidec, dans la région montagneuse de Zlin. Un petit village à quelques kms de la Slovaquie.

Nous avons trouvé la famille de David et Anna sur le site de workaway qui met en contact des bénévoles avec des gens qui ont besoins d'aide sur des éco-projets. Les bénévoles proposent de travailler pour le projet et en échange, ils sont nourris et logés.

David, Anna et leur fils Jacob, ont une ferme perdue au beau milieu des collines dans la forêt.

La maison

La maison

Leur maison est typique de la région. Ce type d'habitation s'appelle Valašsko , qui provient de Vlachs qui veut dire Berger Roumain. C'est une construction en bois ancienne de plusieurs siècles.

 

Repas de midi

Repas de midi

Il y a déjà 5 bénévoles sur place, Canadien et Tchèques, avec nous 4, ça fait 9. La maison est au complet ! Il n'y a plus de place pour dormir à l'intérieur donc on plante la tente sur le terrain.

Elio et ses copines les chèvres

Elio et ses copines les chèvres

On accède à la ferme seulement à pied ou en jeep. Ils ont un peu d'éléctricité grâce aux panneaux solaires et l'eau provient  du ruisseau et du puit. La douche est dehors, les toilettes aussi. Il y a très peu de déchets, presque tout est recyclé : le papier est brulé, les pelures et restes de cuisines nourrissent les animaux, ils gardent les bouteilles et bocaux en verre qui peuvent être utilisés de multiples façons.

Vue depuis les toilettes

Vue depuis les toilettes

Ils ont leur propre potager et verger, des chèvres pour le lait et le fromage.

On récupère les tuiles

On récupère les tuiles

Quel était notre travail ? Couper du bois, débroussailler, construire un mur en argile, traire les chèvres (enfin essayer..) et descendre les tuiles du toit de la grange qui ne va pas tarder à s'effondrer !

Cueillette aux champignons

Cueillette aux champignons

Singing around the fire

Singing around the fire

Le soleil se couche sur les collines

Le soleil se couche sur les collines

Les pommes pour les animaux

Les pommes pour les animaux

La balançoire hamac ! 

La balançoire hamac ! 

Pendant qu'on travaillait, Anna nous concoctait des repas délicieux à base de Millet, Riz, légumes, fromages frais, champignons, goulash, un vrai régal !

Préparation du Goulah sur le feu

Préparation du Goulah sur le feu

Vivre avec Anna et David pendant ces quelques jours nous a rapproché de leur culture, leur langue, leur quotidien. Nous sommes impressionnés par le travail et le courage de David et Anna devant l'ampleur du projet. Ils vivent au rythme de la nature, et respectent son cycle. Merci à eux de nous avoir reçu, nous avons beaucoup appris pendant ces quelques jours, cette expérience aura apporté une autre dimension à notre voyage.

 

2 Comments

1 Comment

Praha (Prague)

Sur la place de la veille ville

Sur la place de la veille ville

Dans un vieux train à la "Harry Potter", comme dit Willem, nous quittons Regensburg pour rejoindre la république tchèque.

Entre Regensburg et la frontière, à l'est de l'Allemagne, les villes que nous traversons sont vieilles, les routes rafistolées. Il y a du monde dans les rues, de la vie. On ressent déjà une différence entre cette partie de l'allemagne et l'ouest du pays qui semblait plus riche, plus moderne, propre et silencieux.

Dans notre train magique, on entend parler fort, les gens se regroupent chaleureusement dans les couloirs étroits pour partager une bière, pendant que, dans un bercement rythmé, le paysage vallonné, vert et boisé défile sous nos yeux.

We are in Prague !

Prague est une ville cosmopolite surprenante qui bouge et dont l'atmosphere est vibrante. On a tout de suite ressenti un changement culturel avec l'allemagne. Dans la gestuelle, l'infrastructure (rouler à Prague à vélo est un challenge !) mais aussi et surtout dans le language qui est complètement différent de l'allemand. Il n'y a pratiquement aucun mot que l'on reconnaisse ou que l'on puisse associer aux langues latines, germaniques ou anglo-saxone. La langue tchèque est une langue slave. Les langues slaves sont des  langues indo-européennes dont les locuteurs se situent majoritairement en Europe centrale, Balkans, Europe de l'est, Sibérie, Extrême orient Russe et Asie centrale.

Pour dire bonjour en tchèque on dit "ahoj", aurevoir: "na shledanou", merci c'est "děkuji" qu'on prononce [diékoui]. "ano" veut dire oui et non se dit "ne".

Prague est une ville très peuplée et très touristique. C'est une ville festive et populaire pour les enterrements de vie de jeune filles et de garçons.

Sur la place de la vieille ville, l'horloge s’anime toutes les heures. Les douze apôtres défilent au-dessus du cadran servant à lire l’heure et la position de la lune et du soleil, tandis que le cadran du bas affiche le Saint du jour ainsi que les signes astrologiques.

Place de la vieille ville

Place de la vieille ville

L'architecture est incroyablement riche. L'architecture gothique domine et donne un air "vampirique" à certains édifices. On retrouve des constructions romanes, et même du cubisme.

Dans les rues, les effluves de frites, de bière et viandes en sauce nous ouvrent l'appétit. La cuisine traditionnelle tchèque est surtout à base de viande, choux rouge et dumplings. C'est très bon, et souvent très copieux.

Old Prague ham

Old Prague ham

Dessert Tchèque

Dessert Tchèque

Nous avons beacoup aimé notre séjour à Prague et sommes prêts à découvrir l'autre côté de la République tchèque, son visage rural, sa campagne, sa nature. Nous partirons à Horni Lidek, petit villsge à quelques kms de la Slovaquie pour travailler dans une ferme pendant quelques jours.. L'aventure continue !

image.jpg

1 Comment

1 Comment

Ingolstadt --> Regensburg (bavière)

image.jpg

Nous parcourons notre dernière section du Danube à vélo et en train. Le train est un lieu propice aux rencontres. En direction de Regensburg, nous nous installons (non sans bruit malgré nos efforts de discrétion), et profitons du voyage pour sortir notre pic nic. Elio et Willem dévorent, pendant ce temps, une vieille dame aux cheveux blancs, assise à côté de nous, se lève et vient nous parler d'un air sérieux.. Mais on ne comprend pas un mot. Aïe, on a fait trop de bruit? Elle se retourne, pour fouiller dans son sac en marmonnant, puis, le visage illuminé, elle nous tend 2 belles tomates et un magnifique concombre. On comprend par les gestes que ce sont les légumes de son jardin et qu'elle nous les offre. Nous sommes touchés par son geste. Elio lui, a déjà croqué dans la tomate au plus grand plaisir de la mamie.

Ingolstadt et Regensburg sont des villes charmantes. Ingolstadt particulièrement, qui est ville étudiante avec de belles églises gothiques, rues piétonnes animées et de grands espaces verts. C'est aussi dans cette ville que le scientifique Victor Frankenstein crée son monstre !

Regensburg est notre dernière étape du Danube car nous prendrons le train pour la République tchèque ! Aurevoir la bavière, aurevoir le Danube et bonjour Prague :)

 

Spécialité de la bavière : Schweinebraten mit schnitzel (porc et pâtes) 

Spécialité de la bavière : Schweinebraten mit schnitzel (porc et pâtes) 

Vélo triporteur de notre ami Franz

Vélo triporteur de notre ami Franz

Pratique le tapis roulant à la gare ! 

Pratique le tapis roulant à la gare ! 

Good bye Germany ! 

Good bye Germany ! 

1 Comment

2 Comments

Leather work in Ingolstadt

I started making a few wooden spoons a few years ago, and in that process of learning the basic techniques I came across leather work and some interesting projects for beginners.

So i was very happy to meet Franz, a local leather worker who makes all sorts of products in his little shop in Ingolstadt

I asked him if i could make a couple of leather pouches in his workshop for the family.

Will and I spent a wonderful hour tracing, marking, cutting, punching and threading.

Cutting out the pattern

Cutting out the pattern

Punching the holes

Punching the holes

Threading

Threading

Finished

Finished

Franz with his happy students! 

Franz with his happy students! 

2 Comments

1 Comment

Dillingen --> Donauworth --> Ingolstadt

image.jpg

La troupe continue son bout de chemin, on pédale environ 30 kms par jours. C'est une bonne moyenne pour Willem qui nous suit super bien. Quand il fatigue, on l'accroche derrière Ed avec la trail gator. Elio lui, profite du paysage, il chantonne et nous fait des commentaires pour nous dire ce que fait la maman canard avec ses canetons :)

 

image.jpg

 

Alors c'est comment de voyager à vélo ? 

 

image.jpg

C'est d'abord un grand sentiment de liberté. Avec nos vélos, notre équipement pour dormir, faire à manger et nous tenir au chaud et au sec, on peut aller où on veut. Si on aime un endroit, on peut rester plus longtemps que prévu et si on préfère continuer, alors on prend la route.

Voyager à vélo c'est aussi être beacoup dehors, et si on aime l'extérieur et la nature, alors on se régale. Surtout quand on se trouve au milieu de vastes espaces où nos yeux regardent l'horizon. J'ai personnellement un grand sentiment de paix quand mon regard porte loin. Tout est ouvert devant soi, le champ des possibilités devient immense.

 

image.jpg

Et puis, à vélo, on est obligés de limiter nos affaires, on a l'essentiel, donc on gagne un temps énorme. Ranger nos affaires, c'est rapide, la vaisselle est faite en quelques minutes, les petits s'écroulent dans leurs duvets le soir sans raler.. croyez moi, ça ronfle sous la tente !

Par contre tout n'est pas rose. En arrivant à Gunzburg il y a quelques jours, on avait eu la pluie, la fatigue, et plus rien de propre à nous mettre. On décide alors de s'offrir 2 nuits d'hotel. Sauf que ce jour là, tous les hôtels étaient complets, pas de b&b dans le coin. Heureusement, un hôtel nous propose sa dernière chambre dispo : une chambre individuelle ! La nuit suivante heureusement on aura une chambre familiale, un vrai palace à côté de notre toile de tente ! On peut utiliser la machines à laver et sèche linge de l'hôtel, yes ! On apprécie vraiment ces 2 jours de repos et bons resto !

Et puis, quand on voyage à vélo, on ne peut pas avoir d'attentes spécifiques ou vouloir être à tel endroit à telle date. On dépend de la météo, des éventuels problèmes avec les vélos et surtout on doit tous les 4 s'adapter aux besoins de chacun. Donc on essaie d'avancer avec une direction générale et une porte ouverte pour les imprévus. Finalement, en vivant comme ça ouvre on ouvre la porte aux surprises et aux belles rencontres.

image.jpg
Pause déjeuner, pâtes et sardines..hmmmm

Pause déjeuner, pâtes et sardines..hmmmm

Zut, tout est dans la machine à laver, on a plus de vêtements à se mettre pour aller manger.. Elio porte le dernier caleçon de Ed ajusté avec un elastique à cheveux !

Zut, tout est dans la machine à laver, on a plus de vêtements à se mettre pour aller manger.. Elio porte le dernier caleçon de Ed ajusté avec un elastique à cheveux !

1 Comment

Comment

Ulm --> Günzberg --> Dillingen

Sur le chemin, la terre chaude et humide dégage ses plus beaux parfums. C'est un vrai bonheur de sentir le soleil et l'air doux sur nos peaux alors que le paysage se déroule sous nos yeux.

Le Danube, Donau en allemand, est sauvage, il est le deuxième fleuve d'Europe par sa longueur. Il prend sa source dans la forêt noire et si on avait le temps de le suivre jusqu'au bout, on traverserait 10 pays et on arriverait jusqu'à la mer noire !

Aujourd'hui on a cueilli une plante dont l'odeur me semblait familière. On pose la question à un jeune du coin et il nous dit que c'est du Tümian, c'est du thym !

image.jpg
image.jpg
image.jpg

Comment

4 Comments

Freiburg --> Ulm

Vendredi 5 Août - c'est le depart pour la prochaine étape. Demain, nous partons pour le danube. Ed a pu récupérer après son opération. Heureusement, le détachement de rétine avait à peine commencé, ce qui a permi d'opérer sans attendre. Le docteur déconseille l'altitude et la plongée (ça va, on peut gérer!). Pour ce qui est du vélo, c'est possible de rouler quelques heures par jour. Nous avons bien réfléchi à savoir si on continuait le voyage ou si on rentrait. La décision : on continue, mais avec un rythme light. Prochaine étape sera donc Ulm, petite ville sur le Danube. On part demain, il faut compter 4h de train pour y arriver.

Dans le train, les gens viennent nous parler facilement. Une dame, professeur de français et allemand nous racontera une petite anectote sur la région de Freiburg : les premières horloges à coucou viennent de la forêt noire (18ème siècle). Les artisants circulaient à pied dans la forêt noire pour les vendre aux habitants.

Peu avant d'arriver à Ulm, on rencontre Manuel, un jeune étudiant en 'medical engineering'. On discute tous les 3 pendant le trajet du train. Iest adorable, il nous indique un endroit sympa pour camper prêt d'un lac. Au final, il nous emmène jusqu'e dans l'appart de ses anciens coloques pour qu'on puisse remplir nos bouteilles d'eau et nous guidera avec son vélo jusqu'au lieu du campement. 4 vélos en file indienne dans les rues de Ulm. Encore merci Manuel pour ton chaleureux accueil !

Ed et moi avons été très touchés par la gentillesse des gens, si avenants, sociables, toujours prêts à nous aider. Lorsqu'on s'arrête pour demander notre direction, les gens nous emmène carrément jusqu'au lieu.

Nous dormons une nuit en camping sauvage prêt de Ulm et prenons nos vélos dès le lendemain matin pour commencer à rouler le long du magnifique fleuve allemand dont la faune et la flore est superbe. Manuel nous raconte que les poissons-chat du Danube mesurent plusieurs mètres de long ! Je ne suis pas sûre de vouloir me baigner !

Le Danube

Le Danube

Notre ami Manuel

Notre ami Manuel

Dans le train direction Ulm

Dans le train direction Ulm

Départ Danube

Départ Danube

Camping sauvage

Camping sauvage

4 Comments